7 conseils pour bien vivre son congé maternité hello-bebe.fr
Congé maternité,  Grossesse,  Témoignages,  Tous

Le congé maternité : 7 conseils pour le gérer au mieux

Le congé maternité est une période charnière dans la vie d’une femme. L’accueil d’un mini soi n’est en effet pas des moindres et il faut réussir à garder un équilibre entre le fait d’être une femme, une épouse et une mère.

Alors voici comment gérer au mieux cette période en sept points ! 

1- Le repos

Avant l’arrivée de votre bébé, je vous conseille de profiter du temps que vous avez pour dormir et faire des activités relaxantes. Vous aurez besoin de beaucoup d’énergie pour la suite de l’aventure.

En effet, il faut prendre en considération le fait que d’accueillir un nouvel être dans son quotidien n’est pas chose aisée. Il demande beaucoup d’attention et vous devez à présent vivre à son rythme. Pour éviter d’accumuler trop de fatigue, il est préférable de profiter de chacune de ses siestes pour vous reposer et non pas pour rattraper toutes les tâches ménagères ou autres que vous n’auriez pas fini de faire. 

 

2- Préparer à l’avance

Dans la mesure du possible, je vous conseille de préparer de bons petits plats réconfortants et de les congeler avant la naissance de bébé. Ainsi, lorsque vous reviendrez à la maison avec lui et que vos journées vous paraîtront chargées et fatigantes, vous n’aurez qu’à vous décongeler un bon petit plat et le tour sera jouer. Cela peut également vous éviter de tomber dans le piège que l’on connaît toutes même hors grossesse : le grignotage !

Au lieu de se jeter par flemme sur un paquet de gâteau ou de commander une pizza, vous aurez à votre disposition des plats sains. Cela pourra également vous aider à perdre vos kilos de grossesse plus rapidement.

Cela est d’autant plus valable si vous avez déjà des enfants et qu’ils sont en âge de manger comme vous. Décongeler et réchauffer un bon plat sera plus simple que de devoir cuisiner pour toute la famille alors que votre énergie est au plus bas. 

 

3- Ne pas se surmener

Comme expliqué dans le point numéro 1 sur le repos, il est important de ne pas se mettre la pression pour être la maman parfaite qui tient sa maison, ne dort que deux heures par jour, cuisine pour toute la famille etc. Au contraire, préservez-vous ! Acceptez de ne pas pouvoir tout gérer et laissez-vous le temps de souffler. Il est tout à fait normal d’avoir des machines en retard, de la vaisselle qui traîne et un peu de poussières sur les meubles. Vous n’êtes pas Wonder Woman ! 

Vous retrouverez un équilibre plus tard, ce qui compte pour l’heure c’est de prendre soin de vous et de votre bébé. 

 

4- Déléguer

Bien qu’il soit compliqué les premier mois de laisser les autres s’occuper de son enfant et de vaquer à ses occupations (sorties, siestes..), il est important de s’offrir de temps en temps l’aide précieuse que votre entourage attend avec impatience de vous apporter. Cela ne fera pas de vous une mauvaise mère. Vous êtes une femme et un être humain avant tout, vous avez des besoins et il est important de les combler pour être au top mentalement comme physiquement. Se reposer, encore une fois, en fait partie.

Pour être dans un bon mood, il faut généralement avoir rempli sa barre énergétique, alors écoutez-vous. En exemple, certaines maman ne tirent pas leur lait (par peur que bébé s’habitue au biberon ou pour une toute autre raison) et se retrouve à se lever toutes les 2-3 heures pour nourrir leur progéniture.

Si de temps en temps, elles acceptaient de tirer leur lait pour que ce soit le papa qui se lève et donne le biberon de lait maternel, elle pourrait avoir une vraie bonne nuit de sommeil et se réveiller en pleine forme pour attaquer une nouvelle journée. Cela pourrait leur faire beaucoup de bien. 

Bien entendu, il y a mille et une façon de déléguer et chacun fait comme bon lui semble. 

 

5- Lâcher prise

Il est important de lâcher prise. Je sais que c’est bien plus facile à dire qu’à faire, je vous l’accorde mais c’est primordial. Bien qu’il soit tout à fait normal de ressentir une pression énorme lorsque l’on donne naissance à son enfant aux vus des responsabilités que cela engendre, soyez indulgente envers vous-même. Ne soyez pas votre propre bourreau.

Sachez que l’on a beau être préparé au retour à la maison, il y aura toujours des couacs et c’est tout à fait normal. Ce n’est pas parce qu’à la maternité le personnel médical nous a préparé au retour à la maison que l’on va en un claquement de doigts tout réussir à faire ou à gérer. Dans tous les cas, vous le savez, on apprend toujours mieux sur le tas. Cela est d’ailleurs valable pour beaucoup de domaines différents.

Tout ce qui compte, c’est que vous fassiez de votre mieux, rien n’a besoin d’être parfait et puis de toutes façons…la perfection n’existe pas ! Alors faites-vous confiance et vous verrez que tout roulera au fur et à mesure que vous trouverez votre équilibre. 

Il est également important d’accepter de craquer quand vous en avez besoin. Cela est tout naturel et la fatigue accumulée n’arrange rien et c’est pourquoi encore une fois, il vaut mieux se reposer pour être en pleine forme et ainsi laisser moins de chance aux nerfs de lâcher. 

 

6- Prendre du temps pour soi

C’est difficile de laisser bébé mais si vous pouviez avoir ne serait-ce que trente minutes par jour uniquement dédiés à vous ressourcer, cela pourrait vous permettre de vous retrouver et de continuer de vous épanouir.

Faites quelque chose que vous aimez, faites vous des soins, lisez un livre ou aller chez le coiffeur, peu importe. Ce qui compte c’est que vous ne vous oubliez pas en tant que femme. Se définir qu’en tant que mère peut parfois faire des ravages. Imaginez-vous lorsqu’il aura dix-huit ans et qu’il quittera la maison pour faire sa vie. Vous ne saurez plus quoi faire de votre temps et cela vous laissera un goût amer.

Ayez et gardez vos hobbies et octroyez-vous le droit d’exister en tant que femme.

 

7- Près de 70% de baby-blues

Le baby-blues ou petit coup de déprime post-natal touche environ 70% des femmes. Il peut durer de quelques jours à quelques mois mais est remédiable généralement avant d’arriver à la véritable dépression. Cela n’est donc pas une chose anormale que de se sentir mal après l’arrivée de votre bébé alors si jamais vous finissiez par ressentir une once de déprime, ne culpabilisez pas !

Prenez le temps de bien vous reposer et d’avoir un peu de temps pour vous quotidiennement afin de vous ressourcer. Les choses rentreront dans l’ordre au fil des jours mais pour accélérer le processus, n’oubliez pas de vous reposer dès que vous le pouvez et de vous octroyer un temps quotidien rien que pour vous afin de vous ressourcer.

 

Vous l’aurez compris, le repos est un des piliers qui vous aidera à passer les premières semaines après la naissance de votre enfant.  A vos couettes !

Auteure du blog hello-bebe.fr Je réponds à vos questions en 24h

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *