Congé maternité,  Témoignages grossesse,  Tous

Le congé maternité : Témoignage d’Elodie

Aujourd’hui, c’est Elodie, 29 ans qui nous partage son expérience du congé maternité. Voici son témoignage :

“Mon congé maternité a duré quatre mois. Lorsqu’il a débuté et donc avant la naissance de ma fille, j’en ai profité pour ranger mon appartement. J’ai entre autres fais de la place dans les placards, j’ai aménagé et rangé la future chambre de bébé et est donc eu besoin de faire quelques achats. J’ai également profité de cette période pour gérer la partie administrative (CAF, Sécu etc) mais j’ai aussi pris le temps de beaucoup me reposer. 

Je pense que j’ai assez bien été préparé à l’arrivée de ma fille mais j’aurais aimé avoir d’avantage de cours de préparation sur les soins du bébé avant l’accouchement. J’aurais également souhaité avoir des conseils concernant les achats à faire (matériel de puériculture…). Même si on nous montre très bien les choses à la maternité il serait rassurant de voir certaines choses avant. J’aurais également aimé être plus accompagnée sur les démarches administratives à faire car au final, j’ai appris tout ce que je devais faire en faisant moi même des recherches.
 
Après l’accouchement mais toujours à la maternité je dirais que j’ai été bien accompagné. C’est le retour à la maison qui est un peu plus compliqué car j’étais partagé. D’un côté j’étais heureuse d’enfin rentrer chez nous pour commencer notre vie à trois et de l’autre j’appréhendais le fait de me retrouver seule sans le personnel hospitalier pour m’aider ou me conseiller.
 
La visite à domicile d’une sage femme c’est très bien mais il est vrai qu’une visite supplémentaire aurait été la bienvenue pour pouvoir poser des questions. Car c’est après plusieurs jours à gérer seul le quotidien qu’on se rend réellement compte de ce que l’on sait faire ou non et comme ma sage femme est venue le lendemain de mon retour à la maison et que mes questions sont arrivées par la suite, c’est Internet qui m’a beaucoup aidé. Pourtant, j’aurais aimé avoir plus de conseils sur ce qu’il faut faire en cas de fièvre ou de coliques par exemple. 
 
La période avant l’accouchement est suffisante. Pour ma part j’ai accouché en avance donc j’ai eu 1 mois d’arrêt avant et c’était très bien. Il n’aurait pas fallu moins car je commençais à fatiguer mais c’est suffisant pour finaliser les préparatifs et se reposer.
 
En revanche le congé après la naissance est pour moi beaucoup trop court. On a à peine le temps de commencer à prendre le rythme que l’on doit déjà reprendre le travail. Quelques semaines supplémentaires permettraient de profiter d’avantage des moments magiques une fois le rythme installé.
 
Le moment où j’ai dû reprendre le travail c’était tout juste le moment où elle a commencé à mieux dormir, à s’éveiller et où mon allaitement était vraiment en place. C’est à partir de là que j’ai commencé a vraiment passer des moments magiques et à vivre des journées moins chronophage.
 
Évidemment avoir un bébé change le quotidien mais je ne l’ai pas vécu comme un chamboulement. Pour moi le plus marquant c’est que les nuits sont courtes et qu’il est plus difficile de s’organiser autour d’un planning fixe avec des horaires. Au début, il faut donc prendre les journées comme elles viennent et ne pas se fixer trop de choses à faire à côté car on ne peut pas prévoir à l’avance la journée.
 
Les nuits au début sont très difficiles. Ma fille dormais par tranche de deux heures. Moi qui suis une grosse dormeuse j’avais peur de ne pas tenir le rythme mais finalement je n’ai pas mal vécu ces premiers jours. Je trouve qu’avec mon mari nous avons trouvé une bonne organisation. Je me levais seule la nuit et je laissais mon mari dormir. On pourrait penser que c’est dégueulasse de sa part mais c’était un choix réfléchi. Comme j’allaite et que je refusais de donner le biberon il était logique pour nous de ne pas se lever à deux et qu’un de nous se repose pour être en forme la journée afin de prendre le relais.
 
Quand il a repris le travail j’ai vécu au rythme de ma fille, c’est à dire que je faisais des siestes en même temps qu’elle. Pourtant, on aurait envie de profiter de ces siestes pour faire plein de choses comme se laver, ranger, faire le ménage ou des lessives mais il faut limiter au maximum tout ça pour dormir. Le ménage peut attendre.
 
Puis le soir, quand il rentrait il prenait le relais pendant quelques heures pour que je me douche et dorme. Évidemment ça limite les moments ensemble mais il faut se dire que c’est temporaire. Au final, grâce à tout ça, je ne me sentais pas si fatiguée que ça et les nuits étaient plus facile à gérer.
 
Pour me soulager encore plus, mon mari a fait plus de tâches du quotidien (lessives, préparation des repas, courses…). Concernant notre fille il changeait des couches et il était en charge du bain. Ça me permettait moi de me poser un peu mais surtout ça lui permettait d’avoir des moments privilégiés avec sa fille et donc de s’impliquer en tant que père. 
 
Grâce à tout cela, je n’ai pas ressenti de contre coup après l’accouchement et je n’ai pas non plus vécu de période de baby-blues. Néanmoins, j’ai eu deux jours à la maternité où j’étais très émotive. Par exemple, je pleurais quand mon mari partait le soir, mais c’est tout. 
 
Pour ce qui est de notre couple, évidemment les premières semaines on avait du mal à se retrouver. Le soir je dormais pendant qu’il gérait notre fille donc on ne se voyait pas beaucoup. Mais on savait tous les deux que c’était temporaire donc ça ne nous a pas posé de problèmes. Au final, notre passion autour de notre fille nous a beaucoup rapproché. J’entendais beaucoup de choses sur les disputes de couple à l’arrivée d’un enfant et ça me faisait peur mais pour le moment nous le vivons bien. La fatigue peut parfois prendre le dessus mais il faut simplement se dire que les moments difficiles sont temporaires et se concentrer sur les moments de bonheur qu’un bébé apporte.
 
A la suite de mon congé maternité j’ai pris un congé parental de huit mois donc je n’ai pas encore repris le travail mais c’est un moment qui m’angoisse. J’ai des horaires importantes et un travail prenant et j’ai peur de ne pas avoir assez de temps le soir avec ma fille et d’être totalement sous l’eau entre les tâches du quotidien, ma fille et mon travail.
 
 
Le fait de devenir mère a été pour moi un véritable bonheur et je dirais même une révélation. J’étais heureuse de devenir mère et j’ai vécu une belle grossesse mais le sentiment que j’ai ressenti en tenant ma fille dans les bras pour la première fois est juste indescriptible et je ne m’y attendais pas. C’est Magique et j’ai l’impression de remplir maintenant le rôle de ma vie. Pourtant mon travail a toujours été important pour moi mais maintenant, je suis devenue mère et ce nouveau rôle a totalement chamboulé mes priorités dans la vie.”
 
 

Retrouvez Elodie sur instagram : 

https://www.instagram.com/p/B743n7gKIRz/

D’autres témoignages sur le même sujet arrivent très vite !

Si vous souhaitez partager votre expérience, rendez-vous sur instagram ou sur ma boîte e-mail : hellobebe.contact@gmail.com.

Maïlys Panelle, conseillère en parentalité et fondatrice d'Hello Bébé. Je vous accompagne du premier jour de votre grossesse aux trois ans de votre enfant.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *