campagne stop bébé secoué
Nourrisson,  Santé,  Tous

Le syndrome du bébé secoué : alerte rouge !

Ce midi, en me promenant sur les google news, je suis tombée sur la première campagne gouvernementale de sensibilisation au Syndrome du Bébé Secoué (SBS). Je n’avais pas prévu d’écrire sur sujet tout de suite mais finalement, c’est sûrement le meilleur moment pour partager autour de cette dramatique thématique. 

 

Qu’est-ce que le Syndrome du Bébé Secoué ? 

syndrome bébé secoué prévention

 

Comment éviter d’en arriver au Syndrome du Bébé Secoué ? 

Les jeunes parents sont souvent désemparés face aux pleurs de leur nouveau-né. À la maternité, cela n’est pas véritablement un problème grâce au soutien et aux explications du personnel soignant. Il y a même la possibilité de laisser son bébé à la nurserie pour faire une “pause” et se reposer. Cependant, beaucoup de parents n’ont pas conscience que ces pleurs stridents et parfois difficiles à supporter ne vont pas cesser une fois de retour à la maison. Entre la fatigue de l’accouchement avec un travail qui aura parfois duré des jours et les nuits entre coupées pour répondre aux besoins de bébé, il se peut qu’ils se sentent littéralement épuisés. 

C’est cette fatigue qui amplifient les frustrations et les sentiments de lassitude et de désespérance face aux pleurs de bébé. Le jeune parent se creuse la tête pour savoir quel besoin son enfant essaye de lui manifester et souvent, malgré le fait qu’il lui ait tout apporté, il continue de pleurer. Cela peut durer des heures et se répéter six ou sept fois par jour. 

 

Comprendre les pleurs de bébé

Un bébé pleure car c’est sa seule façon de communiquer. Que ce soit pour un besoin primaire (couche, faim, sommeil), un inconfort, une douleur ou un besoin de contact. C’est en réalité quelque chose de positif que d’entendre pleurer son bambin. Cela signifie qu’il cherche à communiquer avec son parent et lui demande de l’aide. 

Au bout de quelques semaines, les pleurs se différencient et il est possible de savoir exactement (ou presque) ce que le bébé attend de son parent (faim, couche, sommeil, inconfort). Cela rend la communication plus facile et permet au parent de répondre plus rapidement aux besoins de son enfant. 

Il est important de comprendre que durant sa vie in utero l’enfant ne ressentait aucun besoin. Bébé n’avait ni froid, ni faim, ni besoin de réconfort. Il flottait dans un endroit douillet à l’ombre de la lumière, bercer au rythme des battements du coeur de sa maman. C’est un changement radical et plutôt brutal que sa naissance lui a imposé. Il a donc besoin de son parent pour l’aider à s’acclimater à ce nouvel environnement et à répondre à ses besoins qu’il découvre. Bébé est complètement dépendant de son parent pour survivre et ça seul façon de manifester ce dont il a besoin c’est encore une fois de pleurer.

 

Passer de deux à trois

Les jeunes parents avaient l’habitude d’être dans leur routine d’amoureux avec du temps pour soi comme pour le couple. Des nuits complètes et récupératrices, des sorties entres amis… toutes ces choses auxquelles ont dit généralement “à plus tard” quand on devient parent. Une certaine frustration peut naître chez un ou les deux parents qui doivent en plus gérer les besoins omniprésents de leur bébé. 

Beaucoup de facteurs peuvent amener à sortir de ses gonds mais quand il s’agit d’un bébé, il est important de respecter quelques règles pour éviter d’en arriver au SBS qui est un acte irréparable et bien trop souvent meurtrier. 

Frapper ou secouer un bébé est un acte qui peut entraîner de graves séquelles neurologiques et entraîner le décès. Le cou d’un bébé est encore si fragile qu’il ne peut retenir les mouvements brutaux de sa tête. Son cerveau quant à lui est si fragile qu’il risque d’heurter violemment les parois de la boîte crânienne. Cela peut alors entraîner des lésions internes voire des hémorragies. 

 

Retour au calme

Si vous ressentez une émotion négative vous envahir, que votre patience commence réellement à vous lâcher, il faut absolument déposer délicatement bébé sur le dos dans un endroit sécurisé (couffin, berceau…), et sortir de la pièce pour vous isoler et retrouver le calme. 

En réalité, c’est avant même de ressentir que vous n’en pouvez plus que vous devez agir. Pour cela, si vous sentez que cela devient difficile pour vous de contenir votre énervement face à votre incapacité à apaiser bébé, déposez-le et sortez de la pièce. Il est nécessaire de vous isoler pour reprendre vos esprits. 

Si vos proches sont présents, passez le relai. S’ils ne le sont pas, appelez-les. En discuter ou leur demander de venir vous aider peut vous permettre de retrouver le calme plus facilement et d’évacuer tout ce que vous ressentez de négatif. 

Aussi, si vous n’osez pas en parler à vos proches, sachez que deux numéros verts (gratuits) sont disponibles à tous les jeunes parents :

0 800 00 34 56 – “Allo Parents Bébé” du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 18h.

119 – “Allo Enfance en danger” – 24h/24 et 7j/7.

 

Prévenir, Identifier et Alerter le syndrome du bébé secoué

prévenir le SBSidentifier le SBS

@stop_bebe_secoue

Si vous identifier un ou plusieurs des symptômes du SBS , consulter rapidement votre médecin pour valider le diagnostic et prendre en charge votre enfant.

 

L’association SBS

 

logo stop bébé secoué association

“Stop bébé secoué” est une association à but non lucratif qui a vu le jour le 26 octobre 2019.

 

“Le but est celui de développer le combat pour la reconnaissance de cette maltraitance, sa prévention pour protéger des vies et l’information auprès du grand publicDe douleurs en déceptions, notre hargne et notre force pour rendre hommage à toutes les victimes du S.B.S. et pour protéger les vies de VOS enfants nous ont amenées à créer cette association et à développer nos actions.”

 

Vous pouvez soutenir cette association par un don ou en l’adhérant.

 

Leur compte Instagram 

Maïlys Panelle, conseillère en parentalité et fondatrice d'Hello Bébé. Je vous accompagne du premier jour de votre grossesse aux trois ans de votre enfant.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *