mythe mère parfaite
Etre Maman,  Grossesse,  Parents,  Tous

Le mythe de la mère parfaite

Trop de pression mise par la société

Dans la société actuelle, les femmes font face à une nouvelle aire, un effet de mode qui dicte ce qu’elles doivent être, dire, penser et faire pour être de « vraies bonnes mères ».

Wonder Woman n’a qu’à bien se tenir !

Aujourd’hui, on vous demande d’être une working girl bien habillée, faire du yoga entre midi et deux, aller courir tous les dimanches, cuisiner healthy pour six, manger bio, local et éthique. Prendre le temps d’allaiter ou de tirer votre lait entre deux réunions, de consommer responsable, de favoriser l’approche Montessori à celle classique, d’avoir le temps de voir vos ami(e)s, de sortir en tête à tête avec votre homme, tout en ayant également le temps de prendre soin de vous. Mais aussi de lire, d’écouter des podcasts, de méditer, de garder la ligne, d’avoir une maison clean, de faire pousser vos propres légumes, de ne pas crier après vos enfants, de ne pas les punir…d’être parfaite quoi !

Bonne nouvelle, la perfection n’existe pas !

Alors même si vous lisez ou entendez partout que votre façon de faire ou de gérer votre quotidien n’est pas la bonne, ne vous laissez pas engloutir par toute cette pression. Vous faites de votre mieux et la miracle morning additionnée à 5 h de sport par semaine n’est pas adapté à tout le monde. Gérer votre vie à votre convenance, le tout est de vous sentir bien et de vous épanouir non ?

Mais alors, comment déculpabiliser de ne pas être une mère parfaite ?

Prendre conscience que la perfection n’existe pas

Et oui, on le sait tous et pourtant on culpabilise toujours de ne pas être assez bien. Pourtant, l’essentiel c’est bel et bien de faire de notre mieux ! Le plus important étant de savoir se remettre en question et apprendre de ses erreurs lorsque l’on juge en avoir fait. Cela est d’ailleurs valable dans tous les aspects de la vie. 

Lorsque l’on devient parent, on ne reçoit pas de notice et ce n’est pas plus mal. Si tout le monde était éduqué de la même manière, on serait tous les mêmes, et ça c’est niet ! Ce qui fait la beauté de ce monde et ce qui le rend intéressant, c’est aussi la diversité. Ca tombe bien, on est tous unique.

 

Arrêter de se comparer

La mère qui vous semble parfaite, qui est toujours à l’heure devant l’école, qui prépare des goûters maison à ses enfants, qui ne crie jamais, qui est parent-délégué et PDG d’une entreprise vous fait vous sentir inférieur ? Vous ne devriez même pas sentir une once de jalousie ! On montre ce qu’on a envie de montrer, alors cette mère qui semble parfaite rencontre nécessairement elle aussi des soucis d’éducation ou de timing pour gérer ses enfants. 

Et combien même elle assurerait ? Se concentrer sur soi pour devenir meilleure est primordiale. Nous n’avons pas besoin de perdre de temps à l’idéaliser quand on pourrait plutôt se concentrer sur ce qu’on fait de bien pour nos enfants et sur l’amélioration de ce sur quoi on pêche. 

 

Montessori, éducation bienveillante..? Faites une pause !

“Ne faites pas ci “, “Ne faites pas ça”, “Faire cela est une erreur pour le développement de votre enfant”, “Faire ceci risque de lui créer des blocages pour toujours”…

Je trouve le fait de se pencher profondément sur la question de l’éducation des adultes de demain vraiment bien et j’ai même envie de dire “ENFIN!”. Pourtant, la façon de donner des injonctions à tout ceux qui se penchent sur la question est une approche qui d’après moi, laisse à désirer. Déjà envahis de part les émissions TV, les journaux et autres magazines sur la parentalité, ceux qui décident d’investir dans un ouvrage sur le sujet se retrouve souvent dans un tourbillon d’émotions négatives lorsqu’ils se rendent compte qu’ils ne font pas le quart de ce qu’ils “devraient” faire ou mettre en place pour rendre leur enfant plus épanoui. Une vague de culpabilité et/ou un sentiment d’incompétence les submergent.

Comme beaucoup, je pense qu’aucune éducation est parfaite. On peut piocher des idées ici ou là, mais chacun devrait pouvoir éduquer son enfant comme il le désire sans être juger ou avoir peur de se faire juger. Du moins, dans la mesure où le mot d’ordre est le bon sens. 

 

Comment trouver l’éducation qui nous convient ?

Je pense que le fait de réfléchir aux valeurs que l’on souhaite inculquer à son enfant permet de déjà donner une certaine ligne directrice. L’amour de soi et des autres, le respect, le partage, l’honnêteté, la tolérance.. Tellement de belles choses à lui transmettre. 

Une fois que votre liste est établie, cherchez  comment lui transmettre chacune d’entre elles. Ce que vous devez faire ou non avec votre enfant va logiquement se dessiner mais c’est bel et bien sur le tas que vous apprendrez réellement à éduquer votre enfant. 

Petit tips : S’il y a bien une chose que les enfants font, c’est imiter. C’est là qu’entre en jeu la citation “fais ce que je dis, pas ce que je fais”. Ainsi, songez à montrer le bon exemple à vos enfants. Si vous lui demandez de manger la bouche fermée alors que son père lui, mâche la bouche ouverte, il ne va pas comprendre. Vous risquerez de rencontrer de la difficulté à  lui faire intégrer ce principe et je pense que cela est valable pour tout principe que vous souhaiteriez lui apprendre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteure du blog hello-bebe.fr Je réponds à vos questions en 24h

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *