bon méchant flic
Développement,  Education,  Parents,  Tous

Éducation : La technique du bon et du méchant flic, ça fonctionne ?

Aujourd’hui, je me penche sur l’incontournable technique d’éducation qui est celle du bon et du méchant film. Est-ce réellement une technique qui fonctionne ? Qu’induit-elle chez nos enfants ?

Dans les films, nous retrouvons cette technique à chaque interrogatoire policier et nous voyons à quel point cela torture l’esprit du méchant qui finit par craquer et accepter d’avouer ses actes odieux. On devine alors combien cela joue sur le psychologique ! Voyons cela ensemble. 

 

L’incertitude 

Avoir un parent sévère et l’autre mielleux (ou presque)  peut créer un environnement familial stressant et semer de l’incertitude dans la tête de l’enfant.  En effet, il ne saura jamais qui aura le dernier mot puisque les instructions de ses parents changent régulièrement. 

Le rôle du mauvais flic implique souvent de la condescendance, la notion de contrainte et la dévalorisation de l’enfant. Cela peut avoir un impact très négatif sur lui puisque crée climat de craintes et d’appréhension.

L’enfant se retrouve dans une situation dans laquelle sont toujours soufflés le chaud/froid qui peuvent avoir pour conséquence de créer de l’incompréhension en lui et d’augmenter significativement  leur stress. 

En effet, une des choses qui causent le plus de stress chez nous, humains, c’est l’incertitude. Le fait de ne jamais savoir sur quel pied danser peut  donc logiquement entraîner beaucoup de stress chez l’enfant. 

 

Les stéréotypes et les croyances limitantes 

D’un autre côté, jouer au bon et au mauvais flic peut avoir pour conséquence d’ancrer dans la tête de nos enfants des stéréotypes dont ils peuvent avoir du mal à se défaire.

Et à partir du moment où l’on sait que ce que nous devenons et croyons à l’âge adulte nous vient des schémas qui se sont ancrés en nous dans l’enfance cela devient logique.

 

Observons plutôt

Généralement, c’est le père qui a le rôle du méchant et la mère qui obtient celui de la gentille.

C’est en se basant là-dessus que l’enfant devenu adulte jugera d’une attitude trop féminine ou trop masculine ou qu’il mettra des étiquettes à tout ceux qu’il rencontrera par la suite.

Nos parents sont nos comme nos mentors lorsque nous sommes enfants et nous croyons qu’ils sont et ont la vérité. Si nous les voyons se comporter de telle ou telle façon, un raccourci se fait vite dans notre petite tête et leur comportement devient une vérité universelle.

Un parent est et doit être un exemple, c’est pourquoi il est important de veiller à ce que les messages que nous transmettons à nos enfants soient cohérents, équilibrés et sains

 

Difficultés dans les relations

D’un point de vue émotionnel, cela peut également avoir des dégâts. L’enfant risque de considérer le mauvais flic comme réellement le méchant, à qui il est impossible de confier et de faire confiance.

Il aura une meilleure considération de sa relation avec le bon flic mais pourra tout de même développer une aversion pour toute personne ayant les mêmes caractéristiques que celui qui les aura trop couvé ou trop bridé. 

Cela peut donc au final nuire à son épanouissement !

 

Et les parents ?

Pour les parents aussi cela peut avoir un effet négatif que d’utiliser la technique du bon et du méchant flic. Chacun s’enfermant dans un rôle qui ne lui correspond pas forcément. Être une équipe et avoir une certain degré d’entente sur les règles de la maison et en matière d’éducation permet un meilleur équilibre.

L’utiliser empêche celui qui devait endosser le rôle du méchant flic de rire, jouer et câliner ses enfants et celui qui devait endosser celui du gentil d’avoir de l’autorité, de poser des limites, de réprimander. Il doit presque attendre que le “méchant” rentre pour régler les conflits. 

Tout cela n’est définitivement ni sain pour les parents, ni sain pour les enfants. 

 

Ce que j’en pense

A bats la technique du bon et du mauvais flic !

Au sein de l’éducation, il est important que les parents trouvent un terrain d’entente. Dans mon article sur l’intelligence émotionnelle au sein de l’éducation, je vous donnais quelques clés pour réussir à trouver l’équilibre dans le couple du point de vue de l’éducation. Le but étant de s’accorder afin que l’enfant puisse être dans un environnement familial serein et plus sain.

Il n’existe pas d’éducation parfaite mais des clés que vous pouvez utiliser ou dont vous pouvez vous inspirer pour créer un climat familial de qualité. 

Pour cela voici trois mots à ne pas mettre de côté : confiance, communication et amour

 

Auteure du blog hello-bebe.fr Je réponds à vos questions en 24h

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *