top 5 avant de crier
Développement,  Education,  Intelligence émotionelle,  Parents,  Tous

6 choses à savoir avant de vous mettre en colère

1- Bébé ne comprend pas la négation

Lorsque l’on dit “ne touche pas” à un enfant, il n’entend que l’action “touche”. Nécessairement, il va donc continuer son action et faire l’inverse de l’instruction que vous lui avez donné. Ce n’est pas pour vous contredire ou vous testez mais bel et bien parce qu’il n’a pas comprit ce que vous vouliez lui faire passer comme message. Le “ne…pas” est une tournure de phrase encore bien complexe pour l’enfant de moins de deux ans.

L‘idée est alors de lui parler de manière simple et positive. Par exemple, au lieu de lui dire de “ne pas toucher le verre”, dites lui “laisse le verre” ou encore “le verre reste sur la table”. Pour ne pas stresser l’enfant et l’emmener vers la frustration, je vous conseille de dire cela sur un ton ferme mais sans crier et de lui proposer autre chose à faire ou à toucher.

2- Détourner son attention

En effet, le fait de détourner l’attention de bébé vers une autre chose à faire ou à toucher est une astuce qui fonctionne quasiment à tous les coups. Le mieux est de réussir à rendre cette chose attrayante pour plus facilement lui faire “oublier” son envie profonde de toucher ou de faire cette expérience si amusante qui le tentait quelques secondes avant que vous lui disiez “non”. A partir du moment, où vous lui parlez sur un ton ferme et que vous restez avec lui en lui expliquant bien les choses de manière calme et posé, tout devrait bien se passer.

3- Garder son calme

Si vous vous mettez à hausser la voix, à crier, à faire de grands gestes et même parfois à prendre bébé pour l’emmener de loin de ce qu’il faisait ou allait faire comme “bêtise”, vous risquez de lui faire peur, de le frustrer et de provoquer une crise de larmes. Ce ne sera pas un caprice ou une colère à proprement parler mais bien la façon que bébé aura trouver pour exprimer qu’il ne comprend pas ce qui lui arrive.

Dans sa tête, il voit simplement quelque chose qui l’attire, il veut le toucher ou faire l’action qui lui permettra de tester cet nouveauté. Son cerveau est encore trop immature pour ne serait-ce que songer à quelle bêtise il pourrait bien faire pour vous embêtez. A partir du moment où vous avez conscience de cela, normalement, vous devriez réussir à gérer les situations que vous preniez pour des caprices ou des colères, avec brio. Votre relation avec votre enfant ne devrait que s’améliorer. Il est donc important d’avoir la patience de tout lui expliquer et de faire avec lui, pour qu’il comprenne et que tout se passe sans cris et sans larmes.

4- Prendre le temps

Lorsque vous prenez le temps de lui expliquer les choses, avec les bons mots et de manière calme, que vous prenez le temps de lui montrer ou de faire avec lui, bébé vous paraît tout de suite beaucoup plus “sage” et “gentil”. Il est primordial ne pas oublié que bébé n’est pas un mini-adulte. Il ne réfléchit pas comme vous et moi.

D‘ailleurs…

5- Sa capacité de compréhension n’est pas la même que la nôtre

Dire à enfant plusieurs actions à accomplir à la fois ne va pas l’aider à les réaliser. Au contraire, il ne va pas comprendre ce que vous voulez dire, risque de faire qu’une des actions ou même de n’en accomplir aucunes tant il aura été compliqué pour lui d’assimiler la demande. Par exemple, si vous lui dites “range tes jouets, ensuite on ira se préparer pour partir en balade”, il est probable qu’il ne sache pas quoi faire. Il pourrait ne retenir que le mot “balade” par exemple et partir chercher ses chaussures au lieu de d’abord ramasser ses jouets. Ce n’est pas qu’il n’a pas envie de le faire, c’est simplement qu’il y a eu trop d’informations.

En revanche, si vous lui donnez une action à faire à la fois, vous verrez qu’il les fera sans soucis.

6- Punir les enfants en bas âge est inutile

Punir ne sert à rien, cela ne le fera pas comprendre et mieux agir la prochaine fois dans le sens où un enfant de moins de trois ans va rarement être en capacité de réfléchir à ce qui pourrait le plus vous embêter. Quand il fait des choses, c’est simplement parce qu’il en a envie, pas pour vous poussez à bout. Il n’a pas encore conscience de ce que ces actions peuvent entraîner. Il est en pleine exploration de l’univers qui l’entoure. Il ne mesure ni les dangers, ni la valeur des choses qu’il prend dans ses mains ou désire faire. Lui expliquer les choses calmement et le détourner de ce qu’il voulait faire en lui proposant autre chose d’aussi amusant, l’aidera plus à comprendre et à arrêter son action que si vous vous mettez à crier en utilisant des phrases négatives qu’il ne saisira pas, vous amenant finalement à le punir. Il n’acceptera d’ailleurs probablement pas la punition. Il sera frustré et la tension et les larmes seront à leur comble.

La patience, l’écoute et le calme sont les trois clés d’une éducation positive. Si bébé se sent comprit et que l’on agit avec lui en fonction de ses capacités, vous verrez le “petit monstre” se transformer en “adorable bébé”.

Auteure du blog hello-bebe.fr Je réponds à vos questions en 24h

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *